Louis-José Houde

Abonne-toi au LJClub La page facebook de Louis-José Houde La chaîne YouTube de Louis-José Houde M'écrire
Fil RSS du blogue de Louis-José Houde

Prix littéraire des collégiens

3 avril 2017

0 9 18030 vues
 
 
Dans le département littérature, sachez, chers lecteurs, que je m’associe pour une troisième année au Prix littéraire des collégiens, et ce, non sans fierté. Les cinq œuvres finalistes au prix furent à chaque année des lectures de grand intérêt pour moi ainsi que pour tous ceux à qui je les conseillai vigoureusement, à grands coups de « quelle maîtrise du style » ou de « j’ai un peu mangé les pages ».  
 
Voici la sélection 2017 :
 
Les maisons, Fanny Britt
Ce qui est fantastique du roman de Britt (mais on dirait qu’on ne peut pas l’appeler juste « Britt », cela sonne bien drôle), c’est que les attentes sont élevées, puis à la lecture, rencontrées. Élevées, car toutes les femmes que je connais ayant lu l’ouvrage s’extasient lorsqu’il en est question, et rencontrées, car je comprends maintenant tout à fait pourquoi. L’humour, l’autodérision, le ton… incisif, ironique. Un pur plaisir. Une grande joie. Un moment magi…bon OK, en gros : lisez-le!
 
Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin
On peut assurément lire celui-ci à tout moment, mais en février, très convaincant. L’hiver et tout ce qu’il endort sous le poids de sa neige. Un récit sombre et contemplatif, mais lumineux à la fois, celui d’un village sans nom paralysé par l’hiver, et d’un vieil homme condamné à veiller sur un jeune blessé. Il y a de ces descriptions,  minimalistes et précises dont on se délecte, pour ensuite regarder par sa propre fenêtre et y découvrir l’équivalent. Ou presque. Ensuite, on esquisse le sourire du buveur satisfait d’une publicité de café Folgers. Moi je le suis, j’espère que vous aussi…    
 
Le continent de plastique, David Turgeon
Lorsque tout nous interpelle à l’intérieur d’un roman : milieu littéraire, épanouissement du créateur, utilisation du passé simple, Denise Bruck… 
 
Lorsqu’on émet à haute voix des sons admiratifs ou de petits rires (je ne lis jamais dans les cafés).
 
Lorsqu’on découvre le terme « pérégrinations curatoriales ».
Lorsqu’on relit des phrases trois fois, dont la dernière à voix haute, vu le plaisir que la musique des mots nous procure…
 
On peut considérer sa lecture comme une expérience littéraire réussie.
 
Des femmes savantes, Chloé Savoie-Bernard
Recueil de nouvelles. L’auteure donne la parole aux jeunes femmes.
Incisives, crues, punchées, directes, j’ai eu la ferme impression d’avoir connu chacune des protagonistes, surtout Cindy, malheureusement… (En guise d’excuses à Cindy) et celle que plusieurs d’entre elles vivent davantage que le temps d’une nouvelle. Certaines auraient mérité leur propre roman, surtout la mannequin de Vois-tu, bébé requin, je veux te dévorer le cœur, pour se délecter davantage de son mépris du photographe « qui shoote juste pour le Châtelaine et pour des pochettes d’albums de disques pseudo-indie freaking poches et se prenait pour un artiste ». Mémorable.
 
Mektoub, Serge Lamothe
Que je m’étais procuré avant d’apprendre sa nomination au prix des collégiens, vu la prémisse improbable. J’aime les prémisses improbables. Mi-chemin entre réalité et fiction… accident à Montréal en 1976, puis Nunavik, astrologie, mondes parallèles…
 
À la suite de la lecture, on se retrouvera à survoler le référendum de 1980 sur YouTube, à retourner voir Lawrence d’Arabie, à réfléchir sur les grandes questions environnementales… Et à se procurer d’autres livres de Serge Lamothe.
 
Un matin, j’amorçai ma lecture au début du chapitre onze, page 81 :
 
Dans ce songe, nous ne rêvons pas. Tu es plus vraie que la lumière qui t’effleure, plus réelle que l’ombre qui me traverse. J’entre dans ta pensée. C’est un grenier ouvert à tout vent, chargé des souvenirs de toutes les vies que nous aurions vécues côte à côte. Tous les espoirs  y sont permis et les interdits s’y effondrent dans le fracas de nos audaces.
 
Quand même.
 
 
Bonne lecture, les printaniers.

Blogues récents

  • Blogue 3 Une pause...

    Bonjour. Je m’appelle Louis-José Houde et je suis humoriste. Je viens de terminer une tournée de 440 spectacles et je suis présentement en train de faire [...]

    ajouté le 26 février 2016

    13297 vues 3 3
  • Blogue 17 DVD "Les heures verticales"

      Je fais de gros efforts pour ne pas vous achaler trop souvent, alors si je me permets d’intervenir ici dans votre écran c’est que j’ai [...]

    ajouté le 17 septembre 2015

    28335 vues 28 17
  • Blogue 22 Les Olivier

    Bonsoir les intrépides,   Je vous écris en direct de Thetford Mines, d’une chambre d’hôtel où je viens de ravir les honneurs d’un furieux tournoi de [...]

    ajouté le 27 avril 2015

    15540 vues 27 22